Analyse SWOT exemple: force faiblesse opportunité menace

Qu’est-ce qu’une analyse SWOT ?

Le SWOT : Définition

L’analyse SWOT est l’acronyme d’un outil marketing qui aide à la prise de décision (business plan pour un projet, une idée…) qui regroupe matriciellement deux axes structurants dans la préparation d’une décision ( force faiblesse opportunité menace):

• quels sont les points forts (Strengths) et les points faibles (Weaknesses) de l’idée, du projet, dans la perspective des objectifs à atteindre ? Ceci intrinsèquement, à partir de la confrontation entre le sujet du SWOT (l’idée, le projet…) et les caractéristiques internes de l’entreprise ;

• quelles sont les opportunités ( Opportunities) que l’idée, le projet, serait susceptible de saisir, et réciproquement quelles sont les menaces qui pourraient peser sur le projet (Threats) ? Ceci d’un point de vue externe, en fonction de l’environnement de l’entreprise (concurrence, évolutions sociétales, etc.). L’outil SWOT force donc les acteurs en charge d’aider à la prise de décision à systématiquement balayer, parcourir, traiter, chacune des 4 composantes du SWOT.

Pourquoi faire une analyse SWOT ?

Un SWOT bien mené s’attachera d’autre part à sous-rubriquer chacune de ses 4 grandes composantes en fonction des facteurs clés de succès.

Pour les forces et faiblesses : sur les plans industriel, puis financier, puis marketing, puis de savoir-faire technologique, commercial, etc.

Pour les menaces et opportunités : sur le plan de la concurrence, des attentes, clients, du risque légal, de l’évolution prévisible du marché, etc.

Ce sous-rubriquage n’est pas fixe, il dépend de la problématique à « swoter » (néologisme du jargon marketing). Il doit donc être établi et décidé « ad hoc » (sur mesure) avant de démarrer le processus de remplissage des cases du
SWOT.

Analyse SWOT exemple: force faiblesse opportunité menace

Analyse SWOT exemple: force faiblesse opportunité menace

Remarquons enfin que si l’exemple introductif ci-dessus met en scène une réunion en équipe, le même outil est, bien sûr, tout aussi opérationnel pour éclairer une réflexion individuelle. Combiner préparation individuelle d’une démarche de SWOT suivie d’une mise en commun débattue est également une bonne solution méthodologique.

Analyse SWOT: Exemple

Analyse SWOT exemple: étude de force faiblesse opportunité menace dans le domaine du e-commerce :

FORCES

  • Une interface plus poussée
  • La possibilité de rêver
  • L’accroche est plus facile, plus amusante

OPPORTUNITÉS

  • L’évolution des appareils informatiques
  • L’augmentation du débit des bandes passantes (vitesse du réseau internet)
  • L’évolution des mentalités
  • C’est un marché encore très peu exploité par les entreprises
  • Augmentation de la part de clients de e-commerce

FAIBLESSES

  • Le manque de puissance des ordinateurs
  • L’opinion publique (mauvaise image)
  • Illégalités diverses (vols, pédophilie, harcèlement…)
  • L’environnement (les serveurs doivent être allumés en permanence)
  • Problème de dépendance, de « déréalite »
  • La propriété de l’avatar et des données personnelles

MENACES

  • La législation
  • Le piratage informatique

Comment effectuer une analyse SWOT ?

La démarche  d’une analyse SWOT nécessite de suivre les étapes suivantes :

  1. Regrouper une équipe des compétences
  2. Procéder à lister les forces, les faiblesses, les possibilités et les menaces de l’entreprise (projet ou business en cours).
  3. Regrouper les éléments commun à chaque catégorie.
  4. demander à chaque membre de l’équipe compétente de brainstormer et compiler les résultats en groupe. pour avoir plus de créativité.
  5. Commencez par diagnostiquer les facteurs pertinents dans chaque catégorie de la matrice.
  6. Une fois brainstorming achevé, rédiger l’analyse SWOT qui classe tous les facteurs de chaque catégorie fonction de leur importance.
  7. Une fois la matrice SWOT terminée, procéder à mettre en place les stratégies possibles qui seront plus convenables à l’entreprise (ou projet).

SWOT ou PESTEL

Sur ce sujet comme sur d’autres, des débats existent entre spécialistes à propos des mérites respectifs du SWOT versus le PESTEL. Certains estiment le SWOT désuet, dépassé. Dépassé en tant qu’outil d’aide à la décision
stratégique de l’entreprise, car insuffisamment révélateur du contexte global dans lequel évolue l’entreprise (environnement politique, légal, etc., cf. les rubriques couvertes par l’acronyme PESTEL). Cette analyse nous semble
exacte, mais elle ne doit pas conduire le marketeur pressé à recourir à ce nouvel outil, le PESTEL, en éjectant le SWOT de sa boîte à outils.

En effet, le SWOT reste un puissant outil pour rationaliser l’analyse et la réflexion face à un choix, un dilemme, un problème plus circonscrit que le panorama global de la situation de l’entreprise. Un bon outil tactique, qui a son utilité. La preuve ? Pour peser les qualités respectives des outils SWOT et PESTEL, l’outil PESTEL ne peut réflexivement rien pour nous, mais réaliser un SWOT sur ces deux outils, le PESTEL et le SWOT.

voila un modèle à télécharger:

Leave a Comment