fbpx

Cours- exercices corrigés- examens- résumés

Résumé comptabilité analytique s3 [pdf]

comptabilité analytique cours résumé S3 229
Résumé comptabilité analytique s3 [pdf]

A propos du Résumé comptabilité analytique s3

Résumé comptabilité analytique s3 est un cours présenté de manière très précis, De même il est accompagné des cas pratiques corrigés.

Comptabilité analytique – Introduction et concepts

Qu’est-ce qu’un coût? Qu’est-ce que la comptabilité de gestion? A quoi peut-elle servir

La comptabilité de gestion (ou analytique) fait appel à plusieurs principes de classement, qui dépendent de l’entreprise, de l’information recherchée, de la décision à prendre…

Quelles questions se poser ?

Quelles questions doit se poser l’entrepreneur au moment de la création se son entreprise ?

– Quel volume faut-il vendre pour équilibrer les comptes ?

– Peut-on remettre en question le prix de vente prévu ?

– Les quantités dépendent-elles du prix fixé ?

– Quel est le coût de revient  ?

– En vendant au prix prévu, l’entreprise va-t-elle gagner de l’argent ?

– Est-il avantageux d’employer du personnel en réinsertion ?

– Quelle solution adopter pour la production ?

Résumé comptabilité analytique s3 – Les concepts clés (vocabulaire)

La comptabilité de gestion est d’abord un langage. Certains concepts doivent être maîtrisés. Nous allons définir certains termes et aussi analyser les présupposés qu’ils recouvrent et les évolutions suivies.

L’objet du coût en comptabilité analytique

Le périmètre d’un coût est constitué de l’ensemble des charges que l’on choisit de prendre en compte pour sa détermination.

Le coût direct d’un objet est constitué de l’ensemble des charges pouvant être affectées sans ambiguïté à cet objet de coût.

Prévision et maîtrise des coûts : coûts standards et coûts réels.

Une entreprise qui souhaite mettre en place un système de coûts commence généralement par déterminer le coût historique ou réel de ses produits.

  • Un coût réel est un coût calculé ex-post à partir de charges ayant été encourues.
  • Un coût standard est un coût prévisionnel basé sur des normes et pouvant avoir valeur d’objectif.

Coût d’achat, coût de production et coût de revient.

A chaque étape de son processus de production et de commercialisation, un produit (objet de coût) consomme des ressources. Afin de déterminer le coût de revient final d’un produit, il est nécessaire de reconstituer son cheminement.

Quels sont les matières et les composants qu’il a consommés ?

Par quelles étapes de fabrication est-il passé ?

Quels efforts de commercialisation et de distribution a-t-il sollicité ?

Le coût de revient d’un produit donné s’obtient par agrégations successives :

  • L’élaboration du coût de revient est divisé en différentes étapes.
  • La première consiste à déterminer le coût d’achat des matières achetées.
  • Le coût d’achat est constitué du prix d’achat et de l’ensemble des dépenses d’approvisionnement encourues (salaires des acheteurs, frais de transport, douane…).
  • Pour chaque matière, composant ou produit, un coût d’achat est ainsi déterminé.
  • Dans le cas où l’entreprise procède à des opérations de transformation, on calcule ensuite un coût de production.
  • Le coût de production est constitué du coût d’achat des matières et composants consommés et des
    charges de fabrication encourues (salaires du personnel de production, amortissement des machines,
    énergie…).
  • Pour chaque élément faisant l’objet d’une transformation, un coût de production est ainsi déterminé.
    Afin de vendre les produits, l’entreprise doit généralement engager des dépenses commerciales et de
    distribution : salaires et commissions des vendeurs, frais de communication… Ces dépenses devront
    être prises en compte pour calculer le coût de revient des produits.
  • Le coût de revient est constitué du coût de production et des dépenses de commercialisation et de
    distribution

De la comptabilité générale à la comptabilité de gestion

A partir des charges de la comptabilité générale, deux types de retraitements peuvent être opérés. Le premier consiste à retirer les charges non incorporables.

Une charges non incorporable est une charge qui est enregistrée dans la comptabilité générale et que
l’on décide de ne pas retenir en comptabilité de gestion pour le calcul des coûts de revient.

Ces charges ne correspondent pas au fonctionnement normal de l’entreprise : charges exceptionnelles.
Le deuxième retraitement a pour objet d’introduire des éléments supplétifs non enregistrés en comptabilité générale.

Les Méthodes de gestion des stocks en comptabilité analytique

L’une des premières utilisations évidentes des calculs de coûts est la valorisation d’un stock. Plusieurs méthodes
sont possibles mais toutes ne sont pas préconisées par le Plan Comptable Général car elles aboutissent à des
résultats sensiblement différents.

On retiendra les méthodes suivantes :

  • CUMP : méthode du Coût Unitaire Moyen Pondéré,
  • PEPS (FIFO) : Premier Entré Premier Sorti (First In First Out),
  • DEPS (LIFO) : Dernier Entré Premier Sorti (Last In First Out),
  • Méthode du coût de remplacement ou NIFO (Next In First Out)

Télécharger comptabilité analytique s3 PDF

 

Tous droits réservés - Economie et Gestion hébergé par LWS
texte protégé