la création monétaire cours s3 résumé en pdf

la création monétaire cours

Acteurs et modalités de création monétaire :

La création monétaire consiste à accroître la quantité de monnaie détenue par les agents non financiers résidents (ANFR).

Pour qu’il y ait création monétaire (ou distruction), l’opération doit nécessairement faire intervenir d’un côté un agent non financier résident et d’autre côté, un intermédiaire financier.

Ainsi, seul trois catégories d’agents ont le pouvoir de création monétaire : les banques, la banque centrale et le trésor public.

1 – La création monétaire par les banques :

Les établissements de crédits créent de la monnaie à chaque fois qu’ils acquièrent trois
types de créances.

  • Créances sur l’économie (entreprises, ménages) se sont des ANFR
  • Créances sur le trésor (crédits à l’Etat).
  • Créance sur l’Etranger (achats de devises)

a – Les créances sur l’économie :

Lorsqu’une banque accorde à un ANFR un crédit, elle met à la disposition de ce dernier un pouvoir d’achat additionnel, créant de ce fait, de la monnaie scripturale. En effet l’opération donne lieu à un double enregistrement au niveau du bilan de la banque :

  • A l’actif matérialisant sa créance sur l’emprunteur.
  • Au passif, puisque en contrepartie du crédit, la banque alimente sous forme de dépôts à vue sur le compte de son client.

A l’échéance, lorsque le crédit sera totalement rembourser il y aura destruction monétaire d’un montant équivalent.

Au niveau global de l’ensemble de l’économie, si durant une période déterminée, la somme des remboursements est inférieure à la somme des nouveaux crédits il y a création monétaire et inversement.

b – les créances sur le trésor public :

Le trésor est le caissier de l’Etat qui assure la gestion quotidienne de ses dépenses et de ses recettes, il est aussi lui-même un agent financier qui dispose à l’instar des autres banques d’un compte auprès de la banque centrale.

Il peut être confronté à deux types de problèmes de trésorerie :

  •  Il doit faire face à des besoins de trésorerie momentanés découlant de l’absence de synchronisation entre ses recettes et ses dépenses.
  • Il doit aussi assurer le financement éventuel d’un déficit budgétaire annuel (besoins structurels).

c – Les créances sur l’Etranger :

Sachant que la monnaie est constituée par l’ensemble des moyens de paiement en monnaie national détenue par les ANFR, on comprend qu’une banque crée de la monnaie à chaque fois qu’elle transforme les devises détenues par ces clients en monnaie national.

2- Création monétaire par la banque centrale :

La banque centrale crée de la monnaie sous forme fiduciaire puisqu’elle a le monopole de l’émission des billets de banque et sous forme scripturale (car toutes les banques ont un compte auprès de la banque centrale).

Comme pour les banques cette monnaie est créée à chaque fois qu’un moyen de paiement apparaît en contrepartie d’une créance inscrite à son actif (la banque centrale).

L’ensemble de la monnaie créée par la banque centrale est appelé M.B.C (Monnaie Banque Centrale) ou monnaie centrale. Elle est ainsi composée des billets en circulation et des avoirs détenus par les banques sur les comptes de la banque centrale.

De la même manière que les ANFR ont des comptes bancaires, les banques ont aussi des comptes auprès de la banque centrale (réserve bancaire, pour faire face à des paiements de dettes) qui leur permet d’effectuer leur règlement réciproque en monnaie banque
centrale.

Une partie de ces réserves est rendue obligatoire par la législation en vigueur et permet à la banque centrale de contrôler le pouvoir de création monétaire par les banques.

La banque centrale crée de la monnaie à l’occasion de trois types d’opérations :

– Elle peut créer de la monnaie qu profit du trésor public soit en lui accordant des avances soit en lui achetant des titres publics (émis par le trésor).

– Elle peut également créer de la monnaie en échange de devise qui lui soit cédé par les banques.

– Elle crée en fin de la monnaie pour satisfaire les besoins de trésorerie de banque, soit en leur accordant des crédits soit en leur achetant une partie de leur portefeuilles de titre selon des procédures spécifiques.

3 – Création de monnaie par le trésor public :

Si le trésor peut être considérer comme un ANFR empruntant des ressources pour financer ses besoins de trésorerie, il peut aussi dans une certaine mesure être considéré comme une banque. D’ailleurs à l’instar des banques, il dispose lui-même d’un compte auprès de la banque centrale. Il gère aussi des comptes, c’est le cas notamment des Comptes Chèques Postaux (CCP) gérés par la poste à son profit.

Consulter le document  » la création monétaire cours s3″ en PDF

Télécharger création monétaire cours s3 PDF

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *