comptabilité des emballages cours [ PDF ]

Présentation du cours de comptabilité des emballages

Ce cours de comptabilité des emballages est fait partie du cours de comptabilité générale S1. Plus précisément il est inclut dans la partie des facture.

Durant ce cours l’étudiant va étudier les différents types de comptabilisation des emballages sous ses différentes formes.

I-comptabilité des emballages introduction

Les emballages sont des objets destinés à contenir des produits ou marchandises livrés à la clientèle. On distingue 3 types d’emballages :

  • emballages récupérables
  • emballages perdus
  • emballages à usage mixte

1-Emballages récupérables :

Ce sont des emballages qui peuvent être utilisés plusieurs fois de suite. Parmi ces emballage on distingue entre :

    – Emballages récupérables identifiables

– Ce sont des objets discernables unité par unité (facile à distinguer) dans lesquels sont livrés les produits ou les marchandises et que les fournisseurs doivent récupérer ultérieurement, ce type d’emballage est traité comme des immobilisations : les centenaires  , les barils, les tonneaux….

– Leurs achats sont comptabilisés au compte 2333 : Emballages récupérables identifiables

– Emballages récupérables non identifiables : Ce sont des emballages non reconnaissables unité par unité (bouteilles en verre, bouteilles de gaz …)

Leurs achats sont comptabilisés au compté : 61232 emballages récupérables non identifiables

2-Les emballages perdus

– Des emballages non récupérables, de faible valeur (sacs en plastique, papier d’emballage …) ou sont indissociables de la marchandises qu’ils contiennent (boite de conserve).

– Leur prix est intégré dans le prix de vente des M/ses vendues.

– Peuvent être stockés et entrent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise,

– leur acquisition est une charge à enregistrer dans le compte : 61231 emballages perdus

II- Prêt des emballages commerciaux récupérables

Les emballages prêtés ne donnent lieu à aucune écriture comptable, la sortie d’emballage est enregistrée sur un livre d’ordre. Cependant si l’emballage prêté n’est pas restitué (rendu) dans les délais prévus, il faut régulariser :

a- s’il s’agit d’emballages récupérables identifiables, le non retour est assimilé à une cession d’immobilisation (sortie d’immobilisation)

b- s’il s’agit d’emballages récupérables non identifiables, c’est une vente de produits accessoires.

Débit 3421: Client

Crédit 7178: autres ventes de produits accessoires

III- la consignation des emballages récupérables

Consigner un emballage c’est le prêter à un client en contre partie d’une somme d’argent déposée comme garantie.

Cette somme ne sera remboursée au client qu’après la restitution de l’emballage prêté dans un délai normal et en bon état. Donc, on peut dire que la consignation des emballages donne naissance à une dette du fournisseur vis à vis du client.

N.B. : La consignation est généralement exprimée sans TVA

Le 1/3/2014, le fournisseur OUSSAMA adresse à son client JIHAD, la facture 120A dont les éléments suivants :

– marchandises HT 25 000 dhs, TVA 20%, remise 6%, 160 caisses consignées à 15 dh l’unité.

TAF : Présenter le décompte facture.

Remarque : la consignation donne naissance à :

Dette du fournisseurs à l’égard du client : remboursement au prix de consignation

Débit : 3421 Clients

Crédit :4425 clients dettes pour emballage et matériels consignés

Créance du client sur son fournisseur

Débit : 3413 fournisseurs – créances pour emballage et matériel à rendre

Crédit : 4411 fournisseurs

IV- LA RESTITUTION DES EMBALLAGES CONSIGNES

Au moment de la reprise des emballages consignés par le fournisseur,  deux cas de figures peuvent se présenter :

  • prix de reprise = prix de consignation
  • prix de reprise < prix de consignation

a- Prix de reprise = Prix de consignation

Lorsque un client rend, dans un délai normal et en bon état, les emballages consignés au fournisseur, ce dernier lui rembourse, en principe, le montant de la consignation. C’est à dire une  annulation de la dette relative à la consignation chez les écritures du fournisseur.

V-Le non retour des emballages consignés

Les emballages consignés peuvent ne pas être retournés par le client dans les délais prévus et ce pour plusieurs raisons: conservation volontaire, oubli, destruction….

Dans ce cas, le fournisseur considère que les emballages sont vendus et adresse une facture «Doit» à son client.

Donc la consignation se transforme en vente d’emballage.

Exemple : Même exemple: Le client ne restitue que 30 bouteilles qui lui sont reprises à 240 DH. Les 6 bouteilles restantes sont conservées par le client (3 détruits et 3 conservées).

Télécharger comptabilité des emballages cours complet accompagné des exercices d’application.

Télécharger comptabilité des emballages PDF

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *